Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Interview de Stéphane

29 mai 2020

© Gustavo SportsPictures

 

Salut Stéphane ! Tout d’abord, comment vas-tu et comment s’est passé le confinement de ton côté ?

 

Salut Julien, et bien je vais très bien et ma petite famille aussi. Le confinement s’est passé du mieux que nous avons pu, j’ai continué à travailler, le service public n’était pas en confinement. Les filles ont été adorables et on s’est vite trouvé un rythme de vie, tous les 4, plutôt sympa, tout en alliant les devoirs et des temps plus cool. C’était quand même une sacrée expérience cette histoire.

 

Avec l’arrêt prématuré du championnat, l’EPHB a profité de sa seconde place au classement pour accéder pour la première fois de son histoire à la nationale 2. Quel est ton ressenti sur la saison écoulée?

 

Cet arrêt prématuré nous laisse évidemment un goût d’inachevé plus que frustrant pour tout le groupe, ainsi que nos supporters. La bonne nouvelle est que la fédération a fait le choix de l’équité et de faire monter tous les 2ème des 8 poules. On ne va pas s’en plaindre. Le bilan de la saison est satisfaisant et confirme notre progression de ces dernières années. Mise à part la saison 2018-2019 qui était un faux pas, mais dont les raisons ont été identifiées assez rapidement, nous n’avons cessé de progresser et chatouiller le haut de tableau.

"Cette montée était l’objectif, il est atteint, le club peut être fier du chemin parcouru."

A titre personnel je suis évidemment fier et satisfait de l’issue comme du contenu, même si tout n’est pas parfait, nous avons réalisé une saison très riche et très intéressante.

 

On aura vécu un mercato relativement agité ! Peux-tu nous dire comment tu as ciblé tes recrues ?

 

On ne peut pas dire qu’il a été spécialement plus agité que les autres saisons. Mais une chose est sûre, c’est qu’il fallait recruter des profils aguerris à la N2. Ensuite il a fallu faire des choix sur certains profils, ce qui n’est jamais simple et toujours critiquable mais ça va je suis rompu à l’exercice maintenant. Concernant les recrues, il a fallu recruter des joueurs qu’on connaît et qu’on a déjà vu jouer, donc impossible de faire signer des joueurs à la suite d’essais puisque les salles étaient fermées. Pourtant les sollicitations n’ont pas manqué ça c’est clair, la N2 intéresse.

 

Concernant Hugo, c’est un joueur que je connais et sur qui j’ai toujours eu un œil, il a un profil physique intéressant, technique aussi, la N2 nous oblige à avoir une concurrence accrue sur le poste de gardien. Les 3 vont se tirer la bourre pour être performant le week-end.

 

 

 

Ensuite il y a Vincent, un joueur que je connais également, persuadé qu’il n’avait rien à faire en prenat’ et étant donné qu’il fallait recruter sur le poste d’ailier gauche. Je lui ai proposé de rejoindre nos rangs. Sa qualité de finition et sa grinta nous feront le plus grand bien.

 

 

Vient Willy le joueur d’expérience à l’état pur, habitué de longue date à évoluer à ce niveau, capable de jouer sur les 3 postes d’arrières, sa polyvalence, sa qualité de shoot et son intelligence de jeu nous aideront assurément.

 

 

 

Il fallait aussi recruter un ailier droit pour que le poste soit doublé. Quand j’ai eu vent que Lamine avait des envies d’ailleurs, je n’ai pas hésité. Joueur expérimenté, très bon finisseur on peut déjà se dire qu’avec Vincent V. la paire d’ailier droit va nous être enviée. De plus étant l’ami d’enfance de Cissé le convaincre n’a pas été compliqué.

 

 

Avec le départ, un peu surprise, de Lucho pour rejoindre son frère à Lagny, il nous fallait un pivot capable de défendre au poste 3. Le profil de Brice, patron de défense partout où il est passé. Sa mentalité de guerrier à toute épreuve, sa lecture du jeu lui permettant d’être un défenseur solide et un pivot très intéressant en font un joueur qui nous apportera également des choses qui nous manquent par moment.

 

 

 

Vient Olivier, un jeune pivot  de 21 ans souhaitant reprendre le handball, des qualités physiques impressionnantes, il faisait les beaux jours des -18 France de Brie il y a 2 ans. Après une blessure il a été éloigné des terrains. J’ai décidé de lui proposer le rôle, dans un premier temps, de 3e pivot. Afin qu’il reprenne des sensations et retrouve du rythme, le tout sans pression.

 

Voilà avec tout ça je nous pense équipés pour aller chercher un maintien confortable, à nous d’y mettre les bons ingrédients tous les samedis soir !

 

Une recrue aura particulièrement attiré l’attention. Il s’agit du retour au club de « Papy » au poste d’entraineur adjoint. Peux-tu nous expliquer ce choix ?

 

Mon choix concernant Michael m’est apparu comme une évidence. Il est intervenu cette saison sur les gardiens. Son sens pédagogique, ses compétences de transmission et sa connaissance du handball en faisait le candidat idéal. Se mettre au service du collectif pour le faire progresser et évoluer afin qu’on gagne en performance il sait faire ! Avoir un adjoint en N2 me paraissait essentiel mais il me fallait quelqu’un qui ait les qualités citées au dessus mais aussi avec qui je puisse échanger sans détours et sans altérer nos relations hors handball. Le choix ne fut donc pas compliqué. Michael remplit tout ça. Je suis ravi de le compter dans nos rangs.

 

 

 

 

Comment vois-tu la reprise pour ton équipe après cette période inédite ?

 

C’est évidemment un vrai sujet. Il va falloir reprendre le plus tôt possible afin de reprendre en douceur et pouvoir être prêt pour la reprise. Mais les dates n’étant toujours pas tombées nous restons dans l’attente. Etant de nature optimiste, j’espère une reprise en août et un début de championnat en octobre. Pour le moment l’objectif va être de reprendre le plus tôt possible pour lisser la charge de travail de la prépa. On sera à 4 mois avec peu d’activité. La préparation physique de début de saison sera primordiale pour éviter les blessures.

 

Pour finir, un petit mot pour le KOP et les adhérents ?

 

Vous nous manquez !!! L’adrénaline des soirs de match, nos rituels de préparation de match, les instants vestiaire dans notre bulle d’avant match, ne sont rien sans vous ! J’espère que nous pourrons jouer devant notre public à la reprise, qu'il sera bien reposé et donc CHAUD ! Car pour le public aussi c’est une montée de niveau, il va falloir assurer. A vos recrutements pour faire de Dieuleveult un chaudron de N2 !

Dans cet article

En savoir plus sur l'auteur

FROSIO Julien

Bureau (Vice-Président(e))Pôle Comm' (Webmaster & Community Manager)