Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Bilan de la saison de l'équipe première

Quel bilan tires-tu de cette saison, aussi bien pour ton groupe que personnellement ?

 

 

Le bilan de la saison est forcément mitigé, on s’est fait peur pendant 10 mois, c’est usant physiquement, psychologiquement d’être tout le temps sur le fil du rasoir.

Nous avons progressé au fur et à mesure de la saison, pour être enfin convenable vers la fin novembre ... les derniers matchs avant la trêve nous pratiquions un handball agréable à regarder et surtout efficace. Mais psychologiquement nous n’arrivions pas à être plus « tueur » et il nous était difficile de conclure les matchs par une victoire, une espèce de peur de gagner. L’exemple le plus parlant est le match aller contre Le Chesnay.

Nous avions du mal à mettre tous les ingrédients pour gagner un match de handball, mais une fois que tous y étaient on était dans le vrai. Nous avons su gagner les matchs importants contre nos adversaires directs avec notamment le match à Wahagnies, dans une salle surchauffée, qui était signification de quasi maintien.Je pense que le groupe a compris cette saison que dans le handball la psychologie et l’humain font partie intégrante de la réussite. Ce sont les facteurs X.

Personnellement j’ai assez tôt pris conscience qu’on ne se maintiendrai pas si le groupe explosait. Les défaites minent un groupe. Donc je me suis attelé à garder tout le monde concerné, impliqué tout au long de la saison. Et le groupe a hyper bien vécu malgré les résultats qui n’étaient pas de la partie. Je suis persuadé que dans beaucoup de groupes ça serait partit en vrille. Nous non on est resté solide.  Ça n’a pas été facile, loin de là mais ça a payé.

J’ai traversé des périodes de doute cette saison, mais quel entraîneur n’en traverse pas ? Hors pour moi c’était nouveau. Je n’ai jamais eut à me battre pour le maintien depuis que j’entraîne ... et je ne souhaite surtout pas de revivre ça !

Mais encore une fois c’est enrichissant pour tout le monde. On apprend tout le temps, on se remet en question tout le temps c’est ce qui fait avancer. Avoir trop de certitudes auraient pu être une erreur, je ne suis pas tombé dedans et ça nous a été bénéfique.

Je remercie les garçons (clin d’œil au KOP) de tous avoir apporté leur pierre à l’édifice, ce ne fut pas simple mais sans leur implication on serait en prénational à l’heure qu’il est.

 

Tu as su donné une chance aux jeunes pousses du club  en les intégrant petit à petit à ton collectif. Quels conseils peux-tu donner aux joueurs de l’équipe réserve ou des catégories jeunes pour intégrer l’équipe première ?

 

Cette saison, j’ai fait le choix d’intégrer un minot avec nous dès sa 1ere saison en senior, Vincent VIGNEL. Il faisait partie intégrante du groupe et entrait dans la concurrence comme les autres. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a su saisir sa chance (6ème buteur de l’équipe avec 33 buts).

Ensuite durant l’année j’ai toujours eu un œil sur les minots qui évoluent en réserve, c’était eux aussi leur 1ère saison chez les grands sortant tout juste de -17. Une année d’apprentissage en quelque sorte. Je les ai laissé vivre leur expérience et durant la saison j’ai demandé à Vincent NDJEINTI et Florent MESTRE de venir s’entraîner avec nous, idem pour Mathieu JARRAFOUX sur la fin de saison. 

Vincent a participé à 3 rencontres dans les buts et Flo a pu montrer ce qu’il savait faire lors du dernier match contre Le Chesnay, 4/6 au shoot et 5 ballons récupérés autant dire que j’étais très satisfait de lui.

Je les laisse vivre au départ, je ne leur demande pas de comportement contre nature, je les observe seulement. D’ailleurs je suis persuadé qu’ils pensent que je ne les regarde pas, et c’est tant mieux c’est le but. Ensuite si ils sont performants avec l’équipe réserve, mais pas que, car c’est un tout, les comportements dans le groupe, les attitudes etc... entre en ligne de compte, je leur demande de venir se frotter plus haut ...

Une fois qu’ils sont avec nous je n’entre pas tout de suite dans une démarche de correction, transformation, je les laisse prendre la mesure de l’intensité physique, l’exigence technique et surtout, la plus grosse nouveauté pour eux, l’aspect tactique. Une fois tout ça assimilé, digéré je me mets sur leur cotes. Pour l’instant cette façon de faire est payante, ils progressent mais ils progressent à leur rythme, le but n’est pas de le dégoûter du handball. Prendre le temps avec eux est nécessaire.

Ce que je pourrais leur dire, c’est qu’à 18-19 ans si on a pour objectif dans un coin de sa tête de s’entraîner, voir de jouer avec l’équipe première en N3, on doit avoir les crocs, montrer de l’envie, de la combativité, de l’abnégation, de la solidarité, de l’humilité. Tous ces ingrédients sont indissociables pour faire un handballeur de N3 et plus. Souvent ces aptitudes comblent, dans un premier temps, des petites carences technique. Donc ça peut faire la différence.

 

Peux-tu nous peindre le profil des recrues de la saison prochaine ?

 

Le mercato, sujet sensible en cette période ! (Rires) Les profils que je recherche sont différents, je cherche un ou deux joueurs capable d’être régulier dans la performance, avec un QI handball intéressant, expérimenté à ce niveau ou au dessus.

Ensuite je cherche des jeunes joueurs capables d’être avec nous, rentrer dans les rotations pour emmagasiner de l’expérience en vue d’être performant dans un futur proche. Plus tôt ils le seront mieux ça sera.

J’ai toujours pratiqué, tout comme Bruno d’ailleurs, la théorie du plus jeune. C’est à dire qu’à niveau de performance équivalent c’est le plus jeune qui jouera. En tout cas j’y bosse c’est une des casquettes de l’entraîneur extrêmement chronophage et stressante.

Une fois finit on pourra couper complet avec le handball pendant le mois de Juillet pour repartir pour de nouvelles aventures pour 2019-2020.

 

Pour finir, un petit mot pour le KOP ?

 

Si la saison fut compliquée pour nous elle le fut également pour vous ! Vous ne nous l’avez pas montré, vous vous êtes déplacés avec nous, nous avez encouragé à gorge déployée dans toutes les salles de la poule.

Vous avez vécu nos déceptions et nos joies de l’intérieur des fois ... mais vous ne nous avez jamais lâché !!!

Le 8eme homme comme on dit est un facteur important de chaque rencontre le samedi. Vos encouragements contre Gravelines, par exemple, raisonnent encore dans nos têtes.

Un grand merci à tous ! Mairie, partenaire, bénévole, supporters !

Je vous souhaite de bonnes vacances et surtout revenez en forme parce que 2019-2020 ça ne sera pas la même chanson, il va falloir que vous aussi vous soyez performants !

 

Merci Steph !

 

Dans cet article

En savoir plus sur l'auteur

FROSIO Julien

Bureau (Vice-Président)Pôle Comm' (Webmaster & Community Manager)